10.02.2012 L'échec des propriétés CSS expérimentales

Vieux. Ce billet a plus d'un an. S'il contient des informations techniques elles sont peut être obsolètes.

Authors should avoid vendor-specific extensions, c'est noté noir sur blanc dans la spécification CSS 2.1 du W3C.

Pourtant au fil des dernières années l'usage du système des propriétés CSS expérimentales s'est généralisé en dépit d'une abondante littérature pointant ses lacunes :

En 2010 déjà le consensus semble mou au sein du CSS WG :

Vendor Prefixes and Stabilizing Properties: Conclusion: No change in CSS process.

Situation en 2012 : Vendor-prefixed CSS Property Overview (voir d'autres listes).

Résultat des courses avec la montée en puissance du web mobile et la domination de webkit (dont la part de marché découle mécaniquement de la qualité et du niveau d'innovation) : c'est la panique.

On sonne alors le tocsin à coups de CAPS LOCK du meilleur effet avec des arguments qui paraissent pour le moins douteux :

  • encourager les développeurs à bloater leur code au nom de l'open-web (hyperbole employée à dessein)
  • comment peut-on soutenir que les propriétés CSS expérimentales ne sont pas un échec ? Les développeurs ne les utilisent pas de la façon dont le CSS WG les a imaginés
  • comparer Webkit à IE6 est plus que discutable (open source VS closed source)

Et comment (vu de l'extérieur) ne pas considérer cette situation comme un échec du CSS WG ?

  • le problème des propriétés CSS expérimentales n'est pas nouveau et aucun consensus n'a été trouvé durant les 3 années précédentes
  • je veux bien que le process de standardisation soit difficile mais il faut bien un jour trouver un compromis entre perfectionnisme et productivité, certaines propriétés CSS expérimentales existent depuis des années et ne sont toujours pas standardisées
  • je ne trouve aucune trace dans aucun compte rendu de demande ferme à un des fabricants de navigateurs de clarifier des propositions techniques
  • pourquoi après des années les variables ou les mixins ne sont toujours pas implémentées ? Compass, Sass et autres Less se sont développés sur ce terreau pour implémenter les mixins et faciliter l'écriture de dizaines de browser vendor prefixes

Je ne souhaite pas dévaloriser son travail mais si comme le laisse entendre M. Glazman ces actions ne sont pas du ressort du CSS WG, alors je me demande bien quel est vraiment l'intérêt d'un tel groupe ?

Et dire que pas mal de propriétés qu'on utilise aujourd'hui étaient à la base des trucs propriétaires qui sont devenus standards…

11.02.12 09:31

Vous êtes sur le blog personnel de Marc Hertzog. Les opinions exprimées sont uniquement celles de son auteur.