Ouvrir la navigation secondaire

Ce billet a plus de deux ans. S'il contient des informations techniques elles sont peut être obsolètes.

Précédent Mon été avec Daniel Schneidermann
Suivant Export OPML depuis NewsFire

Framework CSS

Le concept de framework est très répandu dans le monde des langages de programmation : Zend, Catalyst, Django, Ruby on Rails etc. L'idée de famework CSS est plus récente. Mais qu'est-ce donc ?

Il s'agit d'un ensemble d'outils, de librairies, de conventions, et de meilleures pratiques qui forment une structure de base pour les projets web. Le but est de permettre au développeur de se focaliser sur les tâches qui sont spécifiques à un projet donné, plutôt que de devoir faire les mêmes choses encore et encore. Voir l'article Frameworks for Designers par Jeff Croft pour davantage d'info. C'est donc une sorte de boîte à outils destinée à accélérer les temps de développement.

Concrètement un framework CSS est matérialisé par une série de feuilles de styles destinées à gérer :

  • le reset des styles par défaut des navigateurs, c'est à dire d'obtenir un rendu par défaut identiques dans tous les navigateurs récents
  • les règles typographiques et le rythme vertical
  • le positionnement des éléments avec le très tendance grid layout
  • l'apparence des formulaires
  • le résultat à l'impression etc.

Parmis les frameworks CSS à la mode on trouve YUI CSS Foundation, YAML et Blueprint.

Alors, doit-on utiliser un framework CSS ? Quels en sont les avantages et les désavantages ?

Pour moi il est clair que le poids des désavantages l'emporte haut la main. Chaque projet est unique avec sa structure, ses classes, ses ids. Faire le layout complet sur la base d'un framework retire la valeur sémantique de la structure du document. C'est LE gros désavantage.

Je laisse donc de côté les frameworks complets pour le moment et j'opte pour la technique du reset, j'y reviendrais.