Ouvrir la navigation secondaire

Ce billet a plus de deux ans. S'il contient des informations techniques elles sont peut être obsolètes.

Précédent DADVSI : l'échéance approche
Suivant Fermeture temporaire des commentaires

Web et typographie

The Anatomy of Web Fonts est un article qui fait un tour d'horizon de la situation actuelle de la typographie sur le web. On y trouve une bonne entrée en matière axée sur les différences entre les médias papier et écran, notamment la différence de système de couleur et la différence de résolution. On vous explique aussi que le web est le média qui laisse le plus de contrôle à l'utilisateur au niveau de l'affichage et du rendu final d'un contenu. Vous trouverez aussi quelques conseils simples mais importants comme ne pas utiliser uniquement des majuscules et jouer avec l'espacement des lignes. Finalement, pas grand chose de neuf depuis 10 ans, on est toujours limités par le média en lui même et par le parc de polices installé sur la machine de notre visiteur si on souhaite en rester aux techniques traditionnelles. Heureusement CSS2 nous permet un plus gand contrôle sur la présentation du texte et CSS3 nous réserve aussi quelques bonnes surprises.

Aujourd'hui, il existe des alternatives au texte HTML traditionnel comme les techniques de remplacement d'image ou sFIR qui permet de faire de jolies choses lorsque bien utilisé. On peut aussi faire le bourrin et placer une bonne vieille image avec un attribut alt bien renseigné mais ça fait un peu has-been et ça manque un peu de classe ;-)

Pour ma part je trouve que le texte anti-aliasé des systèmes d'exploitation récents donne un meilleur rendu à l'écran et c'est déjà un sacré progrès. Si vous avez un système comme XP ou OSX avec le mode de rendu texte anti-aliasé, vous pouvez aller faire des tests de choix de typo sur Typetester et vous serez peut-être étonné par l'impact de certaines polices de base. En ce qui concerne le futur j'ai du mal à imaginer quelle pourrait être la solution idéale, celle qui ne froisserait ni les utilisateurs (en leur proposant un téléchargement peut-être lourd d'une police manquante sur leur système) ni les fonderies de police de caractères (problème de copyright).

Le mieux à faire est peut-être de complètement absorber la philosophie du tao du design web ;-)

Sinon pour les vrais fans de typo, il y a aussi des gens qui ont la capacité d'écrire des tonnes de lignes juste sur ce sujet et parfois c'est même très intéressant : The Elements of Typographic Style Applied to the Web. Richard y ajoutera un chapitre par semaine.