Ouvrir la navigation secondaire

Ce billet a plus de deux ans. S'il contient des informations techniques elles sont peut être obsolètes.

Précédent Du changement
Suivant IE7 Beta 2

Clearstream - La domination du monde

Le mot Clearstream revient à la mode dans les médias et ça va crescendo. Pourtant, l'affaire Clearstream évoquée en ce moment n'a pas grand chose à voir avec L'affaire Clearstream (la vraie).

La première fois que j'ai entendu parler de Clearstream, c'était il y a quelques années quand un pote de Metz (Pierrot) m'avait prêté La Boîte noire de Denis Robert, un mec de Metz aussi ;-) Ce bouquin faisait suite à Révélation$. Ces 2 livres expliquent comment Clearstream, une chambre de compensation financière internationale basée à Luxembourg, a petit à petit et presque par hasard réussi à mettre en place tout un système de finance parallèle. Le tout basé sur un système inforrmatique développé en COBOL à l'origine (le cache de google voit encore les études de cas de Sun lors de la migration du système en COBOL vers du C++).

En ce qui me concerne je n'ai lu que La Boîte noire mais j'ai quand même bien flippé. Techniquement les informations du bouquin ne sont pas ce qu'il y a de plus limpide à mon goût mais on comprend quand même comment ça marche en gros et c'est vraiment hardcore. De quoi vous dégoûter du travail honnête. Faudrait que je relise ce livre un de ces jours histoire de faire baisser mon moral ;-)

Toute cette affaire va même beaucoup plus loin et place Clearstream comme une plate-forme mondiale d'évasion fiscale et de blanchiment d'argent. En ce qui me concerne je ne maîtrise pas le sujet sur le bout des doigts, donc je vais arrêter d'en parler ici. Faudrait vraiment que je me refasse les bouquins.

L'auteur publie un nouvel ouvrage La domination du monde. Un blog est ouvert pour en soutenir la promotion. Le succès des 2 premiers livres n'a pas vraiment été fulgurant et à défaut d'explosion atomique dans le milieu financier, on a eu un bon pétard. L'auteur a plutôt récolté des super galères juridiques desquelles il n'est pas encore sorti. Pourtant il continue son combat. Pour éviter davantage d'embrouilles, il a choisi pour son dernier livre d'écrire un roman plutôt que de rester dans le factuel comme ses précédents opus. Je ne l'ai pas encore lu mais ça ne va pas tarder et dans ce cas précis, il faut garder à l'esprit que derrière le roman il y a une grosse part de vérité.

Plus d'infos :

Et surtout, gardez la pêche.

#1

NF

05.05.06 19:03

COLERE: Je suis employé de Clearstream et ne peux que vous inviter à vérifier vos sources avant d'amener vos conclusions, ou de porter un jugement quelconque sur cette institution financière on ne peut plus limpide et honnête. Notre société est en effet régulièrement soumise à des contrôles d'audit externe, dont le principe repose sur la transparence absolue. Elle a d'ailleurs ouvert ses livres comptables à plusieurs reprises et en étroite collaboration avec les institutions légales et judiciaires chargées des enquêtes. Il est affligeant d'observer comment la manipulation médiatique porte le peuple à émettre des opinions incorrectes et non-vérifiées. Les sociétés telles que Clearstream sont nombreuses, certaines agissent au niveau international (ex. Euroclear), d'autres au niveau domestique (ex. DTC aux USA). Pourquoi D. Robert ne s'attaque-t-il pas à l'ensemble de ces sociétés ? J'ai lu 'révélation$' et avoue avoir interrompu la lecture à mi-parcours tant ce livre était sans fondement. Chaque initié a très probablement suivi mon exemple. Il est vrai que la nature du business de Clearstream est complexe, et peut paraitre indigeste aux non-initiés. Dès lors, avant de juger ou de tirer des conclusions négatives sur un business que l'on ne connait pas et un société dont on ne connait rien, il serait souhaitable de vérifier ses sources et d'étailler son information. En tant qu'employé Clearstream, je suis fier de cette entreprise propre et respectueuse (mettre cela en doute porte atteinte à mon intégrité !), et invite toute personne ayant envie de faire carrière dans la finance à se présenter à nous. Assez de mensonges sur Clearstream, assez d'atteintes à son image, rétablissons la vérité sur base de faits. Des employés de qualité (recrutés méticuleusement) y font un travail sérieux, contrôlé, transparent (N'est pas client qui veut chez Clearstream ! Un contrôle stricte est effectué). Je suis dès lors heureux d'apprendre que D. Robert écrit désormais un Roman, il semble être prédisposé pour la fabulation et non pour mener des enquêtes journalistiques. Je pense, en tant que 'insider' avoir une vision plus claire de mon entreprise. N'ayant rien à gagner dans ma tentative de rétablir la vérité, je peux également dire que mon opinion est objective. Merci de m'avoir lu, et de m'avoir permis de m'exprimer.

#2

Marco

05.05.06 21:06

Merci beaucoup pour votre témoignage anonyme.

#3

Le Brain Lover Mind

19.01.07 11:29

Pipo, Pipo, Pipo...

Citoyennement,

LBLM